Pages

vendredi 31 décembre 2010

Résolutions dans ma cuisine

Puisque nous sommes à l’heure des bilans, je dois avouer que 2010 a passé à une vitesse éclaire pour moi mais a été une année pleine de belles surprises, dont un beau voyage en famille, une nouvelle cuisine, des nouveaux yeux (au laser) sans oublier la venue au monde de ce blogue. Aucun de ces projets n’étaient à l’agenda officiellement, presque tous, des coups de tête, alors il faut aussi parfois faire confiance en la vie.

Pour mes résolutions en cuisine, je ne veux pas me mettre trop de pression, je veux être précise dans mes actions pour que mes petits pas du quotidien puissent me mener à cet équilibre bien recherché… Alors voici, sans ordre d’importance : 

  • Faire la vaisselle avant de faire le souper. Par vaisselle, je précise aussi que je dois vider mon lave-vaisselle avant de commencer un repas. Mon espace de travail étant restreint, tout peut devenir assez chaotique, de plus est-ce que j’ai vraiment envie de faire cette tâche après le souper? Si vous n'avez pas ce problème, tant mieux pour vous...
  • Manger à la table de cuisine avec les enfants la semaine, au moins 1 ou 2 repas. Puisque mon Homme arrive après le souper, souvent je permets aux enfants de regarder une émission de télé (Toc, toc, toc ou Kaboum, selon  l’heure) en mangeant à leur petite table dans le salon. Ceci me donne un répit mais je dois prendre le temps de m’asseoir moi aussi et échanger avec eux. Pas facile de faire cette confidence...
  • Produire moins de gaspillage de nourriture. J’aime cuisiner en plus grande quantité pour les lunchs mais aussi pour ne pas avoir à préparer un repas complet à tous les soirs. C’est pratique des restes de légumes, de riz, de viande, etc. Par contre, souvent j’en ai trop et il y a du gaspillage. Puisque le gaspillage est l’une des façons de sauver la planète et aussi notre portefeuille, je dois mieux planifier. Voir ce billet très inspirant de Penser avant d'ouvrir la bouche. Pas facile cette confidence non plus...
  • Consommer plus de repas avec des légumineuses, donc essayer des nouvelles recettes qui feront l’unanimité.
  • Continuer notre lundi sans viande, un peu plus strictement, donc mieux planifier ici aussi.  
  • Continuer le ménage de mes livres de recettes, voir ce billet, cuisiner une nouvelle recette régulièrement. La procrastination a bien meilleur goût...
  • Inventer une autre recette. Peut-être quelques-unes mais une à la fois… Voir le résultat de ma première tentative.
  • Peut-être commander mon panier bio pour l’été prochain. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai peur de recevoir toujours la même chose ou d’être trop contrarié avec des légumes moins habituels ou en trop grande quantité. Peut-être un panier pour deux personnes, ça permettrait au moins de l’essayer. Je vais relire les billets de Marie-Ève de Brut pour me motiver, je vous invite à le faire aussi...
  • Continuer de bien manger et de me questionner parce qu’une Maman, ça doit se «cuisiner».
  • Continuer de faire du Yoga; je sais que ce n’est pas cuisine mais la santé et la mise en forme, c’est tout aussi important. J'ai vraiment besoin d'apprendre à être Zen...
  • Continuer ce blogue qui me fait le plus grand bien, comme mon Yoga...

Je suis certaine que je penserai à d’autres objectifs, ça me semble plus flexible que des résolutions… La beauté de mon blogue, c’est que ça me permets déjà de faire mieux dans ma cuisine et d’évoluer avec tout ce que j’apprends en me questionnant ainsi.

Je me fixe aussi ces résolutions personnelles que j’aimerais vous partager parce que je me rends compte que la majorité d’entre nous visons dans l’ensemble ces objectifs et que je ne suis pas différente des autres Mamans. Je me souhaite une année 2011 où je continuerai de maîtriser ces habitudes de vie qui me permettront d’être plus équilibrée. 
  • Vivre dans le moment présent; très difficile, toujours la tête ailleurs…
  • Lâcher prise; pas facile la perfection et les déceptions qui s’en suivent continuellement…
  • Me simplifier la vie; gros ménage dans ma maison mais dans ma vie au quotidien aussi…
  • Me faire confiance; un peu mis de côté depuis que je suis à la maison, presque 6 ans quand même…
Bonne année 2011, bon courage dans toutes vos résolutions, tentez d’être douce avec vous-même.

Bon appétit ;)

mercredi 29 décembre 2010

Ma nouvelle cuisine

J’ai écouté, un peu à la sauvette, Des Idées de Grandeur, à Canal Vie cette semaine parce qu’on rénovait une cuisine! Le rêve de bien des femmes, dont le mien pendant des années… Mais comme la majorité d’entre nous, je remettais toujours ce projet à plus tard, il y a avait toujours autre chose à rénover dans notre bungalow de 1976, qui a manqué d’amour avant que j’emménage, il y a 11 ans… À chaque fois que je magasinais, je me rendais compte comment c’était très dispendieux des armoires, un comptoir, un plancher, etc. Au début de l’été, c’était décidé, nous étions pour peindre nos armoires, ceci nous économiserais au moins 5000$ et je pourrais avoir une nouvelle cuisine. Par contre, le destin en a voulu autrement. En me rendant dans une grande surface de rénovation, j’ai aperçu des modules d’armoires en liquidation à 99.00$ le caisson, tout blanc comme je le souhaitais. J’ai donc eu une idée folle, est-ce que ces modules tout prêts à installer sont de bonnes dimensions pour chez nous? Après tous mes calculs scientifiques, oui, tout était beau mais je devais maintenant trouver les 11 modules.

Puisque le tout était en liquidation, chacun des magasins visités n’avait que quelques dimensions mais avec de la chance j’ai trouvé 10 modules parfaits. Pour le 11ème, le plus important, enfin un garde-manger, j’ai dû improviser et me rendre chez Ikea pour trouver un blanc compatible mais surtout les bonnes dimensions. Au total, 1200.00$ mais surtout aucune peinture à faire sur des armoires vieilles de 30 ans et je crois que j’ai gagné au moins 25% de plus de rangement!!! Ensuite, j’ai trouvé la bonne personne pour tout installer, il y avait un peu de bricolage à faire afin d’arriver à mes supers calculs mais pas trop. Le résultat final a été à la hauteur de mes attentes. Comme dans tout projet de rénovation, ça prend de la patience (surtout une cuisine quand il faut continuer de manger avec de jeunes enfants) et quelques compromis, j’avais trouvé un super lavabo blanc de rêve qui était finalement trop grand, j’ai du en trouver un à la dernière minute qui me plaît beaucoup moins, il est même un peu plus petit qu’avant, mais c’est le tout qu’il faut regarder. Nous avons presque tout terminé il y a quelques semaines, le coût total du projet a été de près de 4000.00$ mais pour des armoires, un comptoir, un plancher, un lavabo, un mur d’armoires de rangement en plus, la main d’œuvre, la peinture, la quincaillerie et un nouveau calorifère, je crois que j’ai été très raisonnable. Si vous êtes à la veille de rénovations et que votre budget est limité, voici mes bons coups et mes conseils :

  • Si votre cuisine est assez standard, regardez la possibilité d’acheter des caissons déjà assemblés. Chez Rona et Réno-Dépôt, il y a présentement des caissons bruns à 159.00$, ils viennent de sortir mais si vous faites comme moi, vous les aurez peut-être en liquidation dans quelques mois mais préparez-vous à faire quelques magasins pour avoir toutes les dimensions. À noter que mes caissons blancs sont tous en liquidation au Réno-Dépôt de Ste-Dorothée à 59.00$ (j’ai vue ça à l’automne, désolé si cette info n’est pas à jour…).
  • Peinturer ses armoires, c’est aussi une solution très économique. Dans notre cas, les armoires n’étaient pas de qualité mais étaient aussi très fatiguées, difficile de cacher avec de la peinture… Par contre, plusieurs possibilités existent, ça vaut la peine de regarder.
  • Nous avions même pensé acheter des armoires usagées chez un particulier, voir le site lespac.com, à tous les jours des gens rénovent leur cuisine et vendent leurs armoires à bon prix. Par contre, bien prendre vos mesures afin de bien comparer. Si il y a trop de bricolage à faire, voyez qui va les faire parce que ce n’est pas donné à tout le monde la patience et la précision pour ce genre de travail. C'est à peu près 1000.00$ pour une cuisine standard et souvent il faut aller les démonter pour les emmener chez nous.
  • Pensez rangement. Mon Homme a eu la bonne idée de me donner un mur complet d’armoire parce que ma table de cuisine est vraiment source de conflit dans cette maison. J’ai trouvé des armoires chez Canadian Tire à 99.00$ le module, en mélamine blanche, qui ressemble beaucoup à ma cuisine. Je les ai assemblée moi-même pendant que je supervisais les travaux…
  • Vous n’êtes pas obligée de tout faire en même temps. La seule chose que je vous recommande c’est de peinturer avant d’installer vos nouvelles armoires. La décoration, les rideaux et les lumières ça viendra plus tard… Peut-être même une nouvelle table de cuisine ;)
  • Vous devrez faire des compromis; j’en ai fait pour mon comptoir que j’aurais aimé en bois et sans rebord mais le mur était déjà abîmé et mettre un autre rebord pour le cacher me semblait plus simple.
  • Profitez de ces travaux pour faire un bon ménage dans vos armoires. J’ai réalisé que je n’avais pas besoin d’autant de coupes de vin, de plats de plastique, d’ustensiles, de moules, etc. Quand je suis emménagée, j’étais un couple sans enfant, ma vie a changée, le contenu des armoires et mes besoins en cuisine aussi.
  • Ce n’est pas encore fait, mais je cuisine toujours entre mon lavabo et ma cuisinière, je peux passer des heures à cet endroit alors j’ai prévu un trou et une prise en dessous de mon armoire pour y mettre une super lumière pour bien éclairer mon poste de travail.
  • Ce qui m’aide aussi beaucoup dans la cuisine c’est un petit radio, avec un lecteur cd. Prévoyez un endroit pour le mettre dans votre projet. J’en ai eu un nouveau à fixer sous l’armoire à Noël, ça va économiser le comptoir. Vous trouverez chez Canadian Tire.
  • Le micro-ondes au dessus du poêle avec une hotte intégrée est un must chez nous, nous avions avant les travaux mais je ne m’en passerais plus.
L'important c'est d'y aller avec ses goûts et ses besoins mais il faut être réaliste aussi. Il faut maximiser l'espace que nous avons. J'en suis encore à placer et à déplacer certaines choses afin de rendre mon nouvel espace le plus fonctionnel possible.

N’hésitez pas à me revenir si vous avez des questions plus précises, il me fera plaisir de vous répondre.

Bon appétit ;)

Avant, mais j'avoue que la vaiselle c'est souvent ça...
Par contre, plus de lunettes depuis juin dernier...

Comme c'est propre pour la photo...

Mon petit poste de travail mais ça fonctionne...
C'est ici que je veux installer une lumière...

Mon mur d'armoires, j'avais déjà mon beau banc, très pratique à côté de la porte patio.
Avec ces 3 modules, j'ai caché tous les bricolages des enfants, les jeux de société, la vaisselle peu utilisée,
les naperons, les livres de recettes, etc. Merci à mon Homme pour l'idée.

lundi 27 décembre 2010

Un peu comme Lynda

Aujourd’hui, je fête, je fête encore… Mais ce n’est pas la quatrième célébration de Noël, c’est l’anniversaire de la première rencontre, il y a 13 ans, de mon Homme. Soir où nos destins auraient pu prendre plusieurs avenues, je vous l’assure et vous épargne les détails, mais soir où il y a eu assez de papillons dans nos deux ventres pour se rappeler, la suite est là maintenant… Je suis un peu comme Lynda Lemay parce que j’aurais souvent tellement envie de vous raconter tous les petits détails de ma vie, comme dans sa chanson où elle dit «…demandez moi comment je vais et je vous raconterai ma vie…», que je cherche ce matin pour bien la noter mais je crois que le cd est dans la voiture… C’est un peu pour ça que je prends le temps de venir écrire ici mais puisque je veux me garder une petite gêne, je vous parle de cuisine avec des petites tranches de vie à l’occasion. Pour en revenir à mon Homme, lui c’est tout le contraire de Lynda. C’est ce qui fait qu’après toutes ces années, nos différences nous complètent, accepter l’autre comme il est, c’est ça la complicité en amour, je ne dis pas simplicité mais mettre de l’eau dans son vin, c’est le secret de tous les couples qui veulent passer à travers le temps. Ce soir, je veux donc fêter. Les enfants feront dodo chez leur Grand-Maman, qui vient de leur trouver un beau lit à deux étages, ils auront la surprise en arrivant, peut-être qu’ils voudront rallonger leur séjour… Je pense donc à mon prochain repas en amoureux, manger ici ou sortir, les attentes de ce tête à tête occasionnel, c'est beaucoup de pression, nous sommes comme dans le magasin de bonbons avec un 25¢ et notre petit sac de papier, désolé pour les jeunes qui me lisent mais dans le temps, nous avions 25 bonbons pour ce prix… Quoi choisir? Chose certaine, nous parlerons beaucoup de nos deux trésors, c’est souvent ce qui arrive aux parents qui se retrouvent en amoureux. Joyeux anniversaire mon Homme Bon appétit ;)

samedi 25 décembre 2010

Joyeux Noël

Mes meilleurs voeux aux amies de ce blogue et à votre famille. Profitez bien de tous les petits plaisirs de Noël aujourd'hui...

Bon appétit ;)

jeudi 23 décembre 2010

Pas de culbabilité au menu

C’est décidé, cette année pas de pression pendant le temps des Fêtes. À vrai dire, je suis toujours gourmande à cette période, ne me mettez pas un buffet devant les yeux, je mange… J’adore manger, surtout chez les autres. Je prépare beaucoup de desserts depuis deux semaines, c’est un peu ma petite vengeance sur le bien manger qui dure toute l’année chez nous. Si vous me lisez un peu, vous savez que je prépare rarement des desserts pour mes enfants, à part à l’occasion ma croustade de pommes. Sauf que moi, je dois vous l’avouer, j’aime le sucre, surtout sous forme de chocolat et de moelleux, l’inventaire est large dans ces catégories. Il n’est pas rare que je prenne un bon 5 livres à trop manger, je me dis que c’est le nombre de repas et les heures à lesquelles nous les mangeons qui me font prendre ce poids. Peut-être que c’est le vin rouge aussi mais ça je l’assume pleinement. Ne regardez pas trop les calories, une tourtière normale en contient au moins 3000, il y a de quoi ne pas en manger vu de cette manière. Moi, je vais trop manger, peut-être trop boire (mais je suis raisonnable, c’est quand même moi qui se lève avec mes cocos le matin et eux sont de petits cadrans qui sonnent à la même heure à tous les matins peu importe l’heure de l’endormissement). Après cette belle période festive, je vous donnerai des trucs pour partir l’année du bon pieds mais en voici quelques-uns pour vous aider un peu (pas trop quand même, il faut en profiter…) à survivre à l’abondance des prochaines semaines:

  • Boire un verre d’eau entre chaque consommation.
  • Boire du vin au lieu du punch, moins calorique.
  • Se tenir loin des trempettes et des bouchées panées, style M&M.
  • Si vous êtes servie, demander plus de légumes, vous avez besoin de fibres à cette période.
  • Si il y a des plateaux de fruits et de légumes en mettre dans votre assiette.
  • Demandez plus de dinde si vous avez encore faim, à la place de la tourtière.
  • Pour les desserts, carte blanche, «…ça arrive rien qu’une fois par année ♪♪♪…».
  • Si vous en avez vraiment beaucoup, pourquoi ne pas préparer une belle assiette et aller l’offrir à quelqu’un que vous savez seul à cette période… Ça vous évitera de le manger et ça fera tellement plaisir…
  • Avant d’aller fêter, mangez un peu, sinon vous aurez trop faim et c’est là qu’il y a de l’abus.
  • Vous pouvez aussi ne pas tenir compte de ces conseils, ou en prendre un ou deux… ;)
Bon appétit ;)

mercredi 22 décembre 2010

Partage de recettes

J’ai reçu hier une belle recette de dessert de Noël que j’ai goûté l’année dernière. J’avais tellement aimé que j’aie osé la demander. Vous est-ce que vous partagez facilement vos recettes? Avec ce blogue, je me pose souvent la question; à qui sont les recettes, parce que selon moi tout ou presque a été créé… J’ai attendu des années pour une recette de ma Belle-Maman, sa super pouding chômeur, c’est même rendu une histoire drôle parce que je la taquine sans cesse en lui disant qu’elle ne voulait pas me la donner… J’ai même déjà entendu « J’ai travaillé fort pour apprendre à cuisiner et faire de bons plats, je ne vais pas tout te donner, c’est à toi d’apprendre! » Moi, je pense que les bons plats de famille, ça devrait se transmettre d’une génération à l’autre, il me semble. Je veux que mes enfants viennent manger à la maison quand il seront grands et qu’ils me demandent un classique de leur enfance parce que ça ne goûte pas pareil quand c’est notre Maman qui le fait mais j’ose espérer qu’ils voudront mes recettes. Je crois qu’ils ont de la chance parce qu’ils cuisinent beaucoup à mes côtés, c’est peut-être moi qui va leur demander les secrets de leurs créations culinaires plus tard. Je n’ai pas eu cette chance, ma Maman n’aimait pas beaucoup cuisiner, même si nous mangions assez bien, alors je n’ai pas trop appris à ses côtés mais les classiques de notre famille je les prépare encore et je les ai amélioré au goût du jour. Ma Grand-Maman elle, est tellement fière quand je l’appelle pour un conseil de cuisine, il faudrait même que je lui propose qu’elle me donne une formation intensive d’un week-end avant qu’elle nous quitte et que tout tombe dans l’oubli. Est-ce que vous aimez quand je vous partage des recettes? Est-ce que vous trouvez un peu comme moi que nous sommes tellement sollicités avec des recettes, tous les médias veulent nous en donner, bientôt il en aura dans le circulaire du Canadian Tire, on les retrouve partout. Quand je mange quelque chose qui me plaît, que j’aimerais inclure dans mes traditions de famille, je demande mais souvent, je ne la reçois pas, pas toujours par mauvaise volonté, j’ose espérer… C’est peut-être bien personnel mais je crois que le partage des petits plats, c’est un bel héritage à se donner. Bon appétit ;)

PS: Je n'ai rien contre le Canadian Tire, c'est le premier nom qui m'est venu en tête qui n'avait pas de recettes à proposer dans ses circulaires...

mardi 21 décembre 2010

Lasagne à la ricotta et épinards

C’est une des premières recettes que j’ai faites au début de ma vingtaine. Je vous la partage parce que je l’ai ressortie en cette période des Fêtes, c’est un beau plat pour recevoir un couple d’amis ou la belle-famille.

Ce n’est pas un plat difficile mais il y a plusieurs petites étapes qui prennent un peu de temps. Il est à noter que vous pourriez servir en entrée, à ce moment ne servir qu’un rouleau par personne.

4 à 8 portions, pour un adulte prévoir 2 rouleaux   

  • 8 lasagnes
  • 1 contenant de fromage Ricotta
  • 1 sac d’épinards frais
  • 2 ou 3 gousses d’ail
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 tasse fromage râpé mozzarella
  • 2 tasses de coulis de tomate ou de sauce tomate
  • Poivre au goût

Cuire les lasagnes et mettre de côté.

Haché l’ail finement et faire revenir dans la poêle avec l’huile d’olive quelques minutes, attention de ne pas durcir l’ail, recommencer au besoin

Laver et équeuter les épinards et faire blanchir dans l’eau bouillante, quelques minutes seulement. Égoutter dans une passoire. Faire des petits paquets avec les mains et serrer afin de bien les égoutter.

Dans un grand bol, mettre la ricotta, l’ail et son huile, les épinards et ½ tasse de fromage mozzarella. Bien mélanger à l’aide d’une fourchette. Attention de bien défaire les petits paquets d’épinards. Poivrer au goût.

Prendre une lasagne et y mettre une mince couche du mélange, en évitant les extrémités. Ceci va bien avec une fourchette. Rouler le plus serré possible sans que ça déborde sur les côtés…

Mettre les rouleaux, avec un peu d'huile d'olive, dans une poêle en stainless ayant un couvercle. Recouvrir du coulis de tomate. Mettre à feu doux et laisser mijoter 20 minutes avec couvercle. Ajouter le reste du fromage mozzarella sur le dessus et remettre le couvercle environ 15 minutes de plus. Sera prêt quand le fromage sera bien fondu.

Servir les rouleaux avec un peu de coulis de tomate de la poêle.

Cette recette peut être faite à l’avance, mettre les rouleaux au frigo et cuire avec la sauce tomate le lendemain.

Bon appétit ;)

lundi 20 décembre 2010

La belle des festivités

«Miroir, miroir, dis-moi qui est la plus belle de toutes?» Certainement pas toi ma chère… Je ne parle pas de moi ici mais bien de ma table de cuisine, pauvre table, tu as la vie dure... À cette période, j’adore regarder les magazines pour les belles recettes des Fêtes mais aussi pour tous les remarquables décors de Noël et les fabuleuses tables toutes bien mises pour l’occasion. Comme j’aimerais vivre dans les revues pendant ces quelques semaines par année… C’est vraiment la perfection, tout est beau pour les yeux mais tous nos sens semblent être sollicités; ça sent bon, ça goûte bon, les textures des vêtements sont séduisantes et je n’entends que des beaux classiques dans mes oreilles… Bien sûr, nous aussi allons sortir les belles assiettes, la coutellerie reçue en cadeau de mariage, les beaux plateaux de service, peut-être même le bol de punch caché depuis quelques années dans le fond d’un placard. Je vais mettre une belle nappe, des napperons en tissus et de belles bougies. Tout ça avec l’aide de mes deux adorables enfants… Ou peut être pas… Oui, je vais tout sortir mais mes deux trésors qui voudront tellement bien faire pour aider leur Maman vont tirer sur la nappe en voulant se coucher dessus pour attraper une crudité et là tout va tomber par terre, des éclats de verres partout, des ustensiles plus du tout aux bonnes places et avec un peu de chance, les napperons n’auront pas pris en feu avec les bougies que j’avais déjà allumées. Un peu exagéré mais pas trop quand même. Ma maison sera propre, mes enfants aussi, les meilleures intentions seront au rendez-vous, le repas sera délicieux malgré toutes les pirouettes et les catastrophes évitées de justesse mais ça ne ressemblera en rien aux belles images exquises des magazines que j’aime regarder. Pourtant nos photos capteront des moments aussi magiques, des petits bonheurs bien parfaits de la vraie vie que nous vivons. Par contre, dans notre maison, il y aura un 6ème sens qui ne se capte pas dans les magazines et celui-là c’est l’amour dans nos cœurs pour notre famille et de tous ceux que nous aimons. C’est pour ça que je préfère tous ces moments plus que parfaits que nous vivrons dans nos décors moins que parfaits en cette période des Fêtes. Joyeuses Fêtes, allez sortir votre belle vaisselle. Bon appétit ;)

vendredi 17 décembre 2010

Bricolages de Noël

Désolé mais mes bricolages ne se mangent pas mais vous aurez besoin de la cuisine pour les préparer…

Formes de Noël en pâte blanche, pour décoration du sapin

Cette année, j’ai tenté cette recette pour la première fois mais j’ai mis trop d’eau alors je n’ai que deux pièces à vous montrer… Par contre, elle est très simple. La texture est très belle et c’est un beau blanc immaculé. C’est parfait pour les cadeaux des grands parents, marraines & parrains, etc.
  • 1 tasse de fécule de maïs
  • 2 tasses de bicarbonate de soude
  • 1 ¼ tasse eau froide
Pour décorer
  • Emporte pièces
  • Peinture
  • Colle blanche
  • Brillants
Cuire tous les ingrédients dans un grand chaudron à feu moyen-doux en brassant régulièrement. Après environ 20 minutes, le mélange prendra une consistance de patates pilées, vous allez comprendre en voyant… Cuire quelques minutes de plus en continuant de mélanger. Retirer du feu et couvrir le chaudron d’un linge mouillé.

Pétrir la pâte lorsque tiède ou froide.

Roulez la pâte et faites les formes voulues avec des emporte pièces de votre choix. Couper des bouts de pailles et les insérer de façon à former un trou pour passer une ficelle, laisser les pailles pendant le séchage.

Laisser sécher au moins 24 heures.

Décorer selon vos talents. Les jeunes enfants peuvent étendre de la colle blanche avec un pinceau et saupoudrer de brillants…

Formes de Noël en styromousse, aussi pour décoration du sapin
(il va être beau cette année…)

Dans mon billet Noël dans ma cuisine, je vous proposais de garder vos styromousses. Si vous n’en avez pas sous la main, demandez-en à l’épicerie à votre prochaine visite, dites-leur que c’est pour vos enfants en échange d’un beau grand sourire…

Ce bricolage est facile et plaira aux petits et aux Mamans parce que ça décore bien le sapin, vous verrez comment c’est beau les brillants avec les lumières du sapin. Ne pas regarder les photos de trop près, je vous assure que vous aimerez le résultat...

Vous aurez besoin de styromousses, colle blanche et beaucoup de brillants. Pour les formes, je vous propose de fouiller dans les livres à colorier de Noël ou sur Internet pour des dessins de Noël. Choisir des formes de grandeur moyenne, convenant au sapin et la grandeur de vos styromousses. Nous avons des sapins, des cloches, des anges, des bonhommes de neige et des étoiles.

Découper les dessins et dessiner le contour sur les styromousses. Découper et faire un petit trou pour passer une ficelle (c’est mieux avant de mettre les brillants).

Étendre de la colle partout, assez épais et saupoudrer de brillants. Laisser sécher au moins 24 heures. Si vous voulez des détails dans vos dessins, vous pouvez utiliser plusieurs couleurs de brillants. À ce moment, mettre la colle aux endroits voulus, une couleur à la fois. Par exemple, pour notre sapin, j’ai mis des brillants verts partout mais j’ai laissé des trous pour faire des boules avec d’autres couleurs… Pour les jeunes enfants, faites tout de la même couleur. Je mélange toutes les couleurs dans une petite salière et eux s’amusent à saupoudrer à souhait…


Bon appétit, à vrai dire, bon bricolage, ne pas manger... ;)





La main experte de ma filleule... Un beau cadeau pour une marraine...
(Fait avec la pâte blanche, recette de sa Maman, merci Isabel.)

Pas idéal le styromousse bleu mais pas de discrimination chez nous...



À noter que j'avais aussi parlé des petits pots de yogourt dans mon billet mais j'ai décidé de ne pas faire cette année. L'idée est quand même simple, faire un trou pour passer une ficelle, afin de suspendre à l'envers comme une petite cloche. Étendre de la colle blanche partout et saupoudrer de brillants (ne pas enlever le papier sur les pots, ça donne de la couleur). Si vous avez de petits grelots, les suspendre à l'intérieur. Voilà de belles petites cloches.

jeudi 16 décembre 2010

Journée nostalgie

Je ne sais pas si c’est les Fêtes qui approchent, la petite neige romantique qui tombe ou tout simplement ce temps du mois mais ce matin, tout me semble plus calme mais surtout plus nostalgique. Je suis en grand ménage dans ma cuisine, pas beaucoup à mes fourneaux même si je devrais mais c’est mon dernier effort à en finir avec cette pièce qui a vécu une transformation extrême au cours des derniers mois (j’ai même pris des photos que je vous partage sous peu tellement c’est propre et à l’ordre, pas pour longtemps…). Mais ce n’est pas cette tâche qui me donne larme à l’œil, je me suis mise à penser à la dernière année, une petite rétrospective avant le temps et c’est beaucoup d’émotions qui sont remontées en surface. Il faut dire qu’un ménage de photos n’a pas aidé la cause… À l’automne j’ai dit au revoir à une très bonne amie qui a décidé de retourner en France après sept belles années ici, dont cinq dans mon quartier... Je pense à elle dans ma cuisine ce matin parce que depuis quelques années, on se voyait à toutes les semaines pour un souper, accompagné d’un bon verre de vin et de beaucoup de jasette sur notre vie de Maman mais aussi sur tout et sur rien. La beauté de la chose c’est que nos enfants, c’est presque que des jumeaux dans deux familles différentes, nos filles et nos fils, des complices qui laissaient les Mamans pendant qu’ils en profitaient tout autant. Partager un bon repas avec une amie et sa famille me faisait le plus grand bien, j’avais toujours hâte au jeudi et je dirais même que j’en avais besoin… Partager avec une Maman avec qui je vivais presque tout en symbiose, c’était un de ces cadeaux de la vie. La folie de l’automne m’a permis de passer au travers mais voilà que ce matin je pense à eux et ils me manquent vraiment… Je ne sais pas qui manquera à votre table pendant la période des Fêtes mais je sympathise avec vous, encore plus si des gens aimés fêteront Noël avec le petit Jésus lui-même cette année… Bon appétit ;)

mercredi 15 décembre 2010

La boîte à lunch

À peine un petit trois mois que ma grande a commencé l’école et voilà qu’elle me dit cette semaine qu’elle trouve que ses lunchs manquent d’originalité… Depuis le début, j’avoue que les jours passent et se ressemblent, c’est souvent les mêmes élus qui s’y retrouvent; un bon reste de souper dans le thermos, un fruit ou une compote, un yogourt, du fromage, des craquelins, un jus de légumes, du lait ou de l’eau. Si c’est un repas froid avec sandwich, il y a des crudités et de la trempette d’Hummus en plus. Je tente quand même de varier mais j’avoue que je ne cuisine pas juste pour cette fameuse boîte à lunch… Je m’assure que le repas soit équilibré mais j’ai l’impression que ceci égale souvent à un manque d’éclat… Mais aujourd’hui avec toutes les allergies qui vont aussi à l’école, ça limite un peu le choix. Par contre, je dois avouer qu’elle mange la même chose que si elle était avec moi à la maison, même un peu plus et pas mal plus sympa avec tous les petits plats de Princesses… J’ai l’impression qu’elle recherche du plaisir parce que l’école, même à la maternelle, c’est quand même sérieux. Pourtant, je tente de lui mettre des petits dessins sur ses serviettes, je lui mets aussi des collants selon mon humeur et la thématique du moment, vous aurez deviné qu’il y a le Père Noël sur ses ustensiles et ses plats en ce moment... Il faut que je pense à d’autres surprises pour la nouvelle année. Elle veut tellement lire que je pourrais lui mettre des petits mots qu’elle pourrait essayer de lire ou bien des mots avec des lettres manquantes. Il faudrait aussi que je lui demande ce qui lui fait plaisir, je sais qu’un reste de croustade de pomme mélangée à un yogourt à la vanille, c’est gagnant. Voilà, à me questionner, je trouve la réponse; je vais m’asseoir avec elle et faire une liste de ce qui lui ferait plaisir. Ensuite je tenterai de trouver un équilibre avec ce que je peux lui servir et ce que je prépare déjà… Bon appétit ;)

lundi 13 décembre 2010

Ma table de cuisine

Aujourd’hui, j’ai envie de vous offrir une confidence de ma cuisine, peut-être que ça pourrait devenir un rituel du lundi, à voir dans la nouvelle année… Peu importe comment je m’organise, que j’achète du rangement (et j’en ai eu un mur plein avec ma nouvelle cuisine, justement pour tous les trucs des enfants) et les conséquences pour mes enfants, à tous les jours, je perds le contrôle de ma table de cuisine. Lorsque je la vide, souvent à l’heure du souper, il y a comme une tempête qui s’organise autour de celle-ci, comme si le défi était lancé pour voir comment vite elle se rempliera à nouveau. Ça commence tout bonnement le matin avec moi-même avec une revue et mon café, ensuite je regarde quelques circulaires, j’en profite aussi pour lire le journal local et découper quelques pages qui m’intéressent, etc. (Ne vous inquiétez pas, tout ceci en quelques minutes seulement après que ma grande soit partie à l’école…) Ensuite arrive mon fils avec un casse-tête, et un autre, et un autre… Bien sûr, il ne veut pas les défaire, c’est bien de regarder ses chefs-d’oeuvre des journées entières. Ensuite pourquoi pas un peu de pâte à modeler, la table est tellement propre, il faut en profiter, il y a de la place… Au repas du midi, il faut déjà tasser un peu les choses accumulées mais ça va, moi et mon fils, ça ne prend pas trop de place pour manger. Ma grande arrive d’école et là ça dégénère jusqu’au souper; bricolages, dessins, peinture, encore de la pâte à modeler, un autre casse-tête, etc. Pourquoi ne pas jouer à un jeu de société aussi? Voilà l’heure du souper sonne et juste faire le ménage de la table à cette heure, j’avoue que c’est trop ou bien c’est assez… Alors j’organise la petite table d’enfants du salon et c’est là qu’ils mangent, pas à tous les jours mais ça se termine souvent comme ça. Ensuite je prépare un petit coin de la table de cuisine pour que mon Homme puisse manger quand il arrivera. Fou vous dites? Oui, c’est fou et malgré tous mes efforts, c’est un éternel recommencement. Je crois que je suis trop permissive avec mes enfants… Je ne sais pas où ma grande fera ses devoirs l’année prochaine? Mes enfants, comme la majorité des enfants, aiment être avec leur Maman, c’est vraiment pour ça qu’ils s’accaparent la table, pour être à mes côtés. Je les aime beaucoup mais est-ce normal de perdre le contrôle à ce point sur sa table, sur sa vie? Parce que je crois que la question est là, avoir des enfants, ça change quoi? Dans mon cas, c’est certainement la table de cuisine qui a changée mais ne me partez pas sur les jouets dans le bain… Bon appétit ;)

Fudge au chocolat

Un fudge qui se prépare en 10 minutes seulement. Il fera plaisir à toutes vos hôtesses ou à vos invités qui aiment le chocolat, comme pour moi par exemple...

À noter que le coût est assez élevé, à peu près 10$, mais il n’est pas nécessaire de donner toute la recette à la même personne…

  • 2 paquets de 225g. de carrés de chocolat mi-sucré Baker’s*
  • 1 boîte de lait concentré sucré (Eagle Brand)
  • 1 tasse de pacanes ou de noix de Grenoble hachées, facultatif

Beurrer moule de 9 X 9.

Haché grossièrement le chocolat, chaque carré en deux et quelques coups dans les morceaux.

Mettre le chocolat et le lait dans un grand bol allant au micro-ondes, à intensité moyenne (50% ou puissance 5), pendant 3 minutes.

Bien remuer, le mélange devrait être lisse, ce n’est pas grave si il y a quelques petits morceaux de chocolat, c’est mieux de ne pas trop cuire.

Ajouter les noix. À noter que je la prépare souvent sans noix…

Déposer dans le moule et réfrigérer jusqu’à ce que le fudge soit ferme. Je le laisse au moins une nuit. Pour bien le couper, je recommande de le réfrigérer au moins 5 heures, donc faire le matin si vous voulez l'offrir le soir venu...

Sortir du réfrigérateur au moins 20 minutes avant de le couper.

Je ne vous donne pas la conservation parce qu’il ne durera pas assez longtemps avant d’être tout mangé…

Bon appétit ;)

Source : Recette prise dans une circulaire, possiblement payée par le chocolat Baker’s…

vendredi 10 décembre 2010

10 idées repas, simple, rapide et économique


Je vous avoue que je commence à regarder les jours, voir même les heures dans mes journées. J’ai un don pour m’énerver et sentir que je n’y arriverai pas. La frénésie est au rendez-vous, cette période des Fêtes va quand même bien, pour le moment, je tente de profiter de tous les petits moments magiques malgré mes listes interminables. Aujourd’hui je tente de mettre de l’ordre dans mes idées et ma maison afin de bien planifier les deux prochaines semaines… Tout ça en mangeant du fudge et des carrés aux dattes, dure, dure la vie, mais je dois quand même en laisser pour les éducatrices demain. Alors voici un petit cadeau pour vous simplifier la vie, je simplifie la mienne en même temps, 10 idées de repas, très convenables, à servir d’ici le 24 décembre.

Mini pizzas :  Tortillas ou pitas, avec sauce à pizza (ou tomate), y mettre tous les légumes que vous avez sous la main, des olives vertes ou noires, du fromage mozzarella râpé. Au four à 350º F à peine 10 minutes. Calculez 1 pizza par enfant, 2 pour les adultes.
Omelette aux légumes : Mélanger 3 œufs, tous les légumes que vous avez sous la main, mettre dans une poêle anti-adhésive avec un peu de beurre, cuire jusqu’à ce que le dessus soi peu coulant, prendre une assiette et renverser l’omelette dessus, ensuite remettre dans la poêle du côté non cuit. Pour une famille de 4, faire 2 omelettes à moins de servir avec autre chose, comme une grosse salade.
Pique-nique dans le salon : Préparer un grand plateau avec tous ce que vous emmèneriez en pique-nique, donc froid, aucune cuisson. Par exemple, des craquelins, du fromage, des mini pitas, du Hummus, des crudités, des fruits, des olives, des noix, un bol de pop-corn, etc. Les enfants seront heureux d’être assis par terre dans le salon et vous n’aurez pas besoin de vider la table de cuisine qui est possiblement pleine de bricolages à cette période...
Petit déjeuner pour souper : Offrir à vos enfants, leur petit déjeuner préféré; du gruau, des gaufres, du pain doré, des céréales, des rôties, etc. Servir avec des fruits et un bon yogourt afin d’équilibrer le tout.
Crêpes : Préparer une grosse recette de crêpe, la partie la plus longue sera de les faire cuire mais ceci peut être fait à l’avance, congeler au besoin. Vous pouvez offrir une salée et une sucrée, au choix de votre famille. Par exemple, la salée, asperges, jambon et fromage, et la sucrée banane & chocolat. Faire des roulades et mettre au four quelques minutes pour la salée et la sucrée peut être servie dans une crêpe chaude ou froide.
Videz le congélateur : Qui n’a pas une sauce à spaghetti dans le congélateur ou d’autres repas congelés. C’est le temps de les servir et faire de la place pour la nouvelle année.
Poisson : Mettre au four dans un papier d’aluminium avec un peu d’huile d’olive, des tranches de citron et du poivre. 5 minutes de préparation entre 20 et 30 minutes de cuisson, selon le poisson et la quantité. Pendant que c’est au four faire une grande portion riz ou de quinoa afin d’en avoir pour d’autres jours. Préparer aussi des légumes vapeur en plus grande quantité, vous en aurez pour la semaine.
Pâtes : Sortez vos recettes les plus simple, pour faire plaisir à mes enfants, j’achètent des tortellini au fromage, je sers avec sauce rosée (pour être rapide, sauce tomate du commerce avec du lait) et j’ajoute des champignons un peu rôti dans une poêle avec huile d’olive.
Fajitas de poulet : Dans une poêle faire revenir des lanières de poulet, dans une autre, faire revenir un oignon et un piment, nous c’est le rouge. Servir dans un grand bol sur la table avec des tortillas, du fromage à la crème, du fromage râpé, des olives en tranches vertes ou noires, de la salsa, de la salade, etc. Laissez vos enfants s’amuser à mettre ce qu’ils veulent. Vous pouvez les aidez à rouler et voilà.
Vive les restes et les extras : Manger des restes, c’est très acceptable, proposez de jouer au restaurant avec votre famille, vous pourriez même dessiner un petit menu (rapidement mais vous avez le temps, pas de souper à préparer…). Pour les extras, je veux dire que si vous cuisinez pour le temps des Fêtes, faites une tourtière de plus, un pâté au poulet de plus, un peu plus de ragoût de pattes, etc.

L’important c’est de gagner du temps et pourquoi ne pas économiser un peu avant la folie des Fêtes. Votre famille appréciera ces petits changements qui brisent le quotidien. Les idées proposées sont aussi assez santé en général, ce qui permet de bien manger avant les Fêtes, période où nous allons tous trop manger. Toutes ces idées sont aussi bonnes quand vous êtes pressée ou tout simplement débordée. Ne vous gênez pas pour les proposer à d’autres Mamans qui pourraient vraiment en profiter. Je vous propose de regarder dans vos recettes, je suis certaine que vous êtes pleine de ressources aussi. Moi, je fais ma liste de repas jusqu’au 24 décembre, ça va m’éviter de courir l’épicerie et d’être tenté par toutes les cochonneries, désolé du gros mot, qui sillonnent les allées… Bon appétit ;)

jeudi 9 décembre 2010

Gâteries de Noël

Est-ce que vous avez commencé à préparer vos biscuits, gâteaux, tartes, chocolat et tout le reste pour Noël? Les petits cadeaux sucrés ont commencé pour nous. Ce vendredi je dois préparer un assez gros plateau pour les éducatrices des matinées animées de mon fils, il y a tellement de personnes formidables à ce centre,  je ne veux pas en manquer. Je me demande toujours pourquoi ça fait si plaisir? Offrir du sucre pour remercier, je me demande d’où ça vient? C’est peut-être dans l’acte en soi, préparer des gâteries qui viennent du cœur, c’est peut-être ça qui fait plaisir. Dans mon cas, si il y a du chocolat, je vous remercie de penser à moi mais c’est vraiment le chocolat qui me fait plaisir… Mais il semble y avoir une science dans certaines de ces recettes du temps des Fêtes, comme par exemple, le sucre à la crème. J’ai tenté ma chance à plusieurs reprises, j’ai même Belle-Maman qui m’a offert un thermomètre à bonbon mais en vain. J’aime offrir des carrés aux dattes, du fudge, des truffes au chocolat, des brownies, des biscuits avoine et raisins et bien sûr mon pop corn au beurre praliné. L’important c’est de cuisiner avec amour en cette période mais surtout de préparer des recettes gagnantes pour vous, qui sont simples et qui vous font plaisir à faire. Moi j’ai mis de côté le sucre à la crème parce qu’il y avait beaucoup trop d’émotions au rendez-vous… Je tente d’être raisonnable mais j’avoue que je goûte à tout ce que je prépare, c’est un de mes petits bonheurs de la vie. Amusez-vous aussi en cuisine et tentez de ne pas vous mettre trop de pression. Des cadeaux qui viennent du cœur, c’est toujours apprécié. Bon appétit ;)

mardi 7 décembre 2010

Maman Brocoli

«Moi c’est Maman, Maman Brocoli, j’adore les tout petits…» Vous connaissez tous la belle Annie Brocoli mais je me demande qui prépare plus de brocoli entre elle et moi… Je sais que sa Germaine, la grenouille végétarienne, prépare de belles recettes le matin à Radio Canada. Je ne me souviens plus comment cet aliment est venu prendre une si grande place dans ma vie mais il y a même certaines de mes amies qui pensent que j’en sers au petit déjeuner, pas très loin de la réalité parce que du brocoli mélangé à un œuf brouillé avec un peu de fromage c’est délicieux et surtout très nourrissant. Je me souviens même que je disais à ma fille de manger ses petites fleurs, ça ressemble plus à un petit arbre mais c’était mon astuce quand elle était petite. C’est peut-être parce que c’est un excellent aliment contre le cancer, en effet le brocoli fait partie de la famille des crucifères, ceux-ci ont déjà fait leur preuve, même contre le cancer du sein, avis aux intéressées. Peut-être parce qu’il est très accessible, se conserve bien, est facile à préparer ou peut-être que dans ma tête, j’ai décidé qu’il était un des meilleurs légumes pour notre famille. J’en achète à toutes les semaines, je le prépare vapeur et j’en garde dans le frigo pour toute la semaine. Je le sers souvent comme légume d’accompagnement mais je le mélange aussi dans mes riz ou quinoa frits, dans mes omelettes, dans mes pizzas maison, etc. J’ai même une amie qui prépare des tortillas avec brocoli et fromage à la crème, ses enfants en raffolent, il faut je j’essaye ça… Ne vous inquiétez pas, il y a quand même de la variété dans nos légumes mais celui là est comme un ami fidèle de la famille. Si vous avez de bonnes idées avec cet aliment, me les communiquer, mes enfants apprécieront le changement… Bon appétit ;)

lundi 6 décembre 2010

Je suis une Groupie

Difficile de comprendre ce lien avec ma cuisine? Samedi dernier, je m’étais inscrite au premier événement organisé pour les Blogueuses du Québec, Belles à bloguer. Toute une journée à en apprendre plus sur cette nouvelle passion dans ma vie, une journée à moi loin de la maison, de la marmaille, du ménage et de la cuisine… Mais voilà qu’en arrivant, je suis face à face avec Geneviève O'Gleman, vous savez la gentille nutritionniste dont je veux le nouveau livre de recette pour Noël? C’est un malaise, pour moi, parce qu’elle est très sympathique et pas gênante du tout. Par contre, je ne suis plus capable de penser à tous mes questionnements sur l’alimentation, je n’en profite même pas pour quelques trucs culinaires… Peut-être que ça aurait été déplacé mais moi qui se questionne tellement, j’aurais aimé en parler avec elle. Ensuite, j’ai eu la chance de discuter avec une autre personne que j’estime beaucoup, Marie-Ève de Brut, l'art de vivre simplement. Plusieurs blogueuses défilent, j’en reconnais quelques unes, j’ose jaser avec d’autres que j’aime lire, c’est vraiment bizarre cette journée. Le monde virtuel en vrai devant mes yeux… Moi, j’étais là pour le contenu mais je ne peux m’empêcher de me questionner si c’est ma place, moi la nouvelle, pas trop connue et qui a encore sa crédibilité à faire. Je me rends compte que toutes les femmes à cet événement semblent me ressembler, pas de prétention, nous sommes toutes comme des petites filles, un premier jour de classe, on se regarde de loin mais nous aimerions être des amies. Je ne pensais pas aller à cet événement pour des amies mais il me semble que l’univers des Blogueuses est une belle communauté qui veut plaire et se faire aimer, comme moi finalement. Si ce n’étais pas assez, nous avons quitté avec un beau sac rempli de beaux cadeaux, dont le tout nouveau livre PARTY, 1001 idées pour fêter toute l'année de Coup de Pouce, que je vous conseil si vous aimez recevoir; pleins de conseils, d’idées et de belles recettes pour toutes les occasions. Cette journée aura été très bénéfique, je salue toutes les filles avec qui j’ai passé de bons moments. L’événement s’est terminé par un cocktail et je vous ai rapporté une belle petite recette de bouchée, très simple mais sympathique, pour vos réceptions de Noël.

Raisins rouges au fromage de chèvre et amandes grillées

  • Raisins rouges sans pépin, entre 25 et 50 de grosseur moyenne, selon le nombre d’invités, calculer au moins 2 raisins par personne
  • Fromage de chèvre tartinable
  • Amandes effilées et grillées

Enrober chacun des raisins par le fromage de chèvre, le fromage adhérera mieux si les raisins sont température pièce et secs. Ceci va bien avec un couteau à beurre mais vous aurez les doigts plein de fromage, c’est normal…

Faire griller les amandes sur une plaque allant au four quelques minutes. À noter que cette étape n’est pas obligatoire, vous pouvez utiliser les amandes tel quel. Rouler les raisins dans les amandes.

Déposer sur un plateau et refroidir au moins une heure.

Au moment de servir, vous pouvez décorer le plateau de canneberges séchées.

Servir avec des cure-dents.

Voilà, tout simple et très jolie pour les Fêtes. Bon appétit ;)

À noter que les enfants peuvent aider avec cette recette, c’est parfait pour eux mais s’assurer qu’ils n’ont pas trop les doigts dans la bouche à lécher le fromage... Pour une version enfant, utiliser du fromage à la crème, mes enfants ont adoré.

Merci pour le cadeau Coup de Pouce...

vendredi 3 décembre 2010

Épicerie 101

Maman qui se questionne était très emballée de lire son nouveau livre, Les Règles de Michael Pollan. L’auteur nous propose 64 règles simples pour une saine alimentation. Je ne peux pas vous dire que je suis déçue mais à ma grande surprise, à force de me questionner depuis des années, la majorité des règles n’étaient pas de grandes révélations pour moi. Attention, ce n’est pas parce que je connais que j’applique en tout temps… Je l’ai lu comme un petit rappel amical et je vais le laisser à ma portée parce qu’il n’est pas mauvais de se rappeler à l’ordre de temps en temps. Quand je suis à l’épicerie, j’ai constamment ces règles dans la tête, je ne suis pas du genre à me laisser tenter par toutes les nouveautés, les emballages ou même la simplicité souvent proposée. En général, quand je regarde mon panier dans la file d’attente, je suis fière de moi, surtout quand je me compare… Par contre, cette comparaison m’attriste en même temps. J’ai parfois envie de dire aux gens que ce n’est pas de la nourriture dans leur panier, qu’il n’y a pas assez de fruits et légumes, qu’ils ne devraient pas consommer tel ou tel produit et de leur offrir des suggestions pour remplacer certains de leurs items. Je sais que ça ne me regarde pas mais comme j’aimerais ça… Je pourrais peut-être leur parler de ce petit livre tout simple. C’est à qui cette responsabilité si elle n’est pas à moi? Tel que lu, notre société est bombardée d’informations sur le bien manger et ceci vient brouiller les cartes pour bien des gens. Les règles de base sont pourtant simples, comme par exemple; consommer plus de fruits et légumes, cuisiner à la maison, manger moins, ne jamais acheter des aliments qui ne finiraient pas par pourrir, ne pas acheter des aliments qui contiennent plus de 5 ingrédients (produit préparé, non pas pour une recette), manger que des vrais aliments, bien lire les étiquettes, etc. Simple non? Non, ce n’est pas si simple et selon moi c’est une question d’éducation. Il y a une épidémie de livres de recettes en ce moment, pourtant je ne pense pas que les gens mangent mieux pour autant, voici une autre étude qui confirme nos pas si bonnes habitudes alimentaires. Pourtant si nous regardons le Guide Alimentaire Canadien, gratuit pour tous en passant, je dirais que la moitié (peut-être plus) de ce qui est retrouvé dans les allées de l’épicerie n’y figure pas. Je vous propose des petits changements à la fois, peut-être commencer par faire un petit inventaire de vos provisions et voir si il y a des produits qui ne devraient pas y être, peut-être cuisiner un plat maison de plus par semaine, manger un fruit par repas, toutes les possibilités sont bonnes sur ce chemin. Moi, je vais continuer de m’éduquer, malheureusement je ne retournerai pas aux études mais mon petit côté autodidacte devrait être capable de se débrouiller pour ensuite continuer de vous transmettre mes connaissances mais je réitère que vous devriez au moins vous familiariser avec les règles proposées par Monsieur Pollan. Bon appétit ;)

À noter que mes conseils, bien personnels, même si des petits livres appuient mes propos, ne sont pas à prendre à la lettre, surtout si vous avez des problèmes de santé.

jeudi 2 décembre 2010

Croustade aux pommes

Recette toute simple mais idéale pour un dessert de dernière minute.

Environ 6 portions, doubler au besoin. (Souvent ma famille de quatre mange tout au même repas...) 

  • 6 pommes moyennes, coupées en morceaux, ne pas les peler
  • ¼ tasse de sirop d’érable (ou 2 c. à table de cassonade)
  • ½ tasse de farine
  • ½ tasse de cassonade
  • ½ tasse de gruau
  • Pincée de cannelle, mes enfants n’aiment pas alors je n’en mets pas
  • ¼ tasse de beurre ramolli ou mettre au micro-ondes quelques secondes

Déposer les pommes dans un moule de 8 X 8. Si vos pommes ne couvrent pas assez le fond, ajouter une pomme ou deux.

Arroser avec le sirop d’érable, bien mélanger avec les pommes (ou avec les 2 c. à table de cassonade).

Dans un bol, bien mélanger la farine, la cassonade, le gruau et la cannelle.

Ajouter le beurre et bien mélanger. La texture devrait être granuleuse…

Étendre ce mélange sur les pommes.

Cuire au four à 350º F, environ 30 minutes. Le dessus devra être doré avant de sortir.

Ne JAMAIS mettre votre croustade à «Broil» pour dorer le dessus, soyez patiente et attendez quelques minutes de plus… Oui, oui j’ai fait cette bêtise, plus qu’une fois en plus, shut, ne pas dévoiler…

Servir chaud ou froid. Servir avec sirop d’érable, pour moi c’est un must... Pour d’autres c’est avec de la crème glacée à la vanille.

Idéal dans la boîte à lunch avec un petit pot de yogourt à la vanille… Verser le yogourt dans la croustade lorsque prêt à manger, délicieux selon ma goûteuse de 5 ans…

J’ai trouvé une version avec bleuets, c’est en anglais mais je vous propose ma recette avec un sac de bleuets congelés. Par contre, ne PAS mettre de cannelle… Juste pour les images, ça vaut la peine d’aller voir ce site ; What Katie Ate.

Bon appétit ;)

mercredi 1 décembre 2010

Noël dans ma cuisine

Je m’organise de plus en plus dans ma nouvelle cuisine, les travaux devraient se terminer cette semaine. Je pourrai alors prendre des photos et partager cette expérience avec vous… Puisque nous sommes déjà le 1er décembre, je crois qu’il est temps de commencer ses listes du temps des Fêtes, question d’arriver à Noël en même temps que tout le monde (expression très utilisée chez nous). Alors voici ma première liste, c’est mon décompte des actions qui devront se prendre dans ma cuisine au cours des prochaines semaines, en plus du quotidien, bien sûr…

Pas en ordre de réalisation…

  • Faire la liste pour les cadeaux cuisinés; éducatrices, professeurs, chauffeur d’autobus, hôtesses, etc.
  • Acheter plus de beurre, farine, cassonade & œufs.
  • Acheter chocolat, dattes, pacanes et miel.
  • Acheter boîtiers décoratifs pour les cadeaux ; faire aussi inventaire de ce qui reste...
  • Les cuisiner ces cadeaux…
  • Faire des bricolages de cuisine avec les enfants ; pâte de sel, styromousses, pots yogourt, etc. Laver et mettre de côté les styromousses (emballage de viande) et pots de yogourt en attendant, je vous invite à le faire aussi…
  • Ne vous inquiétez, je partagerai ces bricolages avec vous, excellent à faire pour les cadeaux des grands-parents, marraines et parrains, etc., à peu de frais en plus…
  • Acheter une dinde (ou 2, avec les ventes, pourquoi ne pas en avoir une pour plus tard).
  • Acheter cannes de Noël pour le sapin.
  • En acheter d’autres, mon fils les trouve trop fortes (je pensais qu’il n’y avait rien à son épreuve…).
  • Acheter les bouteilles de vin ; pour les sorties, pour chez nous et pour moi, nécessaire presque à tous les soirs
  • Cuisiner des desserts pour nous et la visite… Ne pas oublier les biscuits du Père Noël…
  • Planifier les menus des Fêtes; 25 décembre je reçois, les autres jours peuvent se confirmer à la dernière minute dans mon entourage, il faut être prête, au cas ou…
  • Surveiller les circulaires pour les menus et tous les petits extras du temps de Fêtes.
  • Toujours mettre sur la liste d’épicerie du lait de poule; avant il n’y avait que moi qui en buvait, ça me durait mais là toute la famille aime ça, par contre ne touchez pas au rhum, c’est moi qui en mets dedans avec de la muscade, juste pour moi, compris…
  • Prévoir à l’agenda ces tâches, sinon je vais en oublier et courir à la dernière minute, comme d’habitude…
  • Autre…
  • Autre...
  • Autre…
  • Faire tout ceci avec beaucoup d’amour et de joie dans mon cœur…

Je me sens déjà mieux de voir la liste. Il y a vraiment une libération qui se produit quand nous mettons nos idées sur papier. Les tâches me semblent moins grandes et plus réalisables. Si vous faites le même exercice et que le tout vous semble trop, c’est probablement parce qu’il y en a trop alors faites-vous plaisir et enlevez-en… Début 2010, je m’étais fixé, comme résolution, de simplifier ma vie, plusieurs petits pas d’accomplis, cette liste me confirme que je suis sur la bonne voie… Bon appétit ;)