Pages

mercredi 9 mars 2011

Ma mission de femme

Hier, j’aurais aimé vous faire un beau billet pour la journée de la femme, à la place j’ai parlé d’un sujet très futile en comparaison… Par contre, en lisant tous les beaux hommages, je me sens un peu interpellée à vous confier mes impressions, bien personnelles, de la condition des femmes tout autour de moi. Croyez-moi, je suis en admiration devant plusieurs à première vue mais il me semble que lorsque nous enlevons les premières couches, nous retrouvons encore bien souvent de petites âmes bien insécures, peu confiantes et surtout encore beaucoup trop influençables. Je dirais même que le combat d’aujourd’hui, même si je n’aime pas m’aventurer sur ce terrain, serait de s’accomplir entre les deux oreilles, de retrouver cet équilibre entre nos besoins et la réalité. Je suis très reconnaissante de la liberté acquise, surtout de la liberté de mes choix mais avec ces grandes possibilités sont venues les grandes craintes, les peurs de se tromper, de ne pas être la meilleure que nous pouvons être, etc. Cette remise en question constante parce que bien sûr, nous n’avons plus d’excuses pour être parfaite… La quête du bonheur parfait.

J’aurais aimé qu’on me prépare à cette vie de femme, j’aurais aimé qu’on me dise et me montre les vraies choses au lieu de me dire soit belle, fonce et tu auras tout ce que tu désires. J’aurais aimé :

  • Qu’on me dise que d’être une Maman ne comblerait pas toutes mes aspirations…
  • Qu’on me dise que les amies, c’est très précieux et d’en prendre bien soin…
  • Qu’on me dise que l’homme ne sera jamais un prince charmant et qu’il faudra toujours beaucoup de compromis pour être heureuse en amour…
  • Qu’on me dise que bien souvent, les petits bonheurs au quotidien c’est ce qu’il y aura de plus extraordinaire dans ma vie au lieu de toujours rechercher les grands accomplissements…
  • Qu’on me dise comment traverser les dures épreuves de la vie au lieu de tout me cacher, comme si la vie était un conte.
Vous pouvez en rajouter, la liste pourrait être bien longue, non?

Bien sûr, c’est un beau bagage de valeurs et d’outils qui m’ont été donnés et je ne changerais de place avec aucune femme de la terre, ça c’est un tout autre billet, mais trouver l’authenticité d’être femme, je crois que c’est ma plus grande mission. Je me propose de continuer ce travail afin de pouvoir transmettre à mes enfants les façons d’atteindre cet équilibre tant recherché… Reconnaître sa vraie valeur et aller au bout de qui nous sommes vraiment, un beau défi pour la femme d’aujourd’hui…

Bon appétit ;)

3 commentaires:

Marie-Claude a dit...

Beau texte encore une fois! Belle continuation dans cette quête du bonheur. Tout est possible car celui-ci se trouve entre nos deux oreilles et dans notre coeur.

Maman se cuisine a dit...

Merci ;) Mais ne n'inquiête pas, je crois que j'y touche bien souvent au bonheur, il me semble juste que les femmes se questionnent tellement. J'ai compris qu'il faut s'accrocher aux petits bonheurs quotidien...

spécialiste de l'éphémère a dit...

Bien dit!